Recherche

  • Implantation de code de simulations numériques sur GPU pour l’astrophysique : RAMSES-GPU

    En 2009-2010, avec mes collègues F. Château et R. Teyssier nous avons porté sur GPU plusieurs schéma numérique de simulations des équations d’Euler : un code de volumes finis utilisant un solveur de Riemann de type Godunov et un autre code basé sur le schéma de Turganov et Tadmor. Les premiers résultats montraient que l’on peut accélérer les calculs d’un facteur variant entre 30 et 70 en fonction de la taille du domaine de simulations. Voir le proceeding de la conférence HPCTA2010.
    Cette première ébauche de code a par la suite donné naissance au code  RAMSES-GPU
    qui utilisent massivement les ressources de calcul des GPU et permet de réaliser très efficacement des simulations de magnéto-hydrodynamique compressible très résolues (jusqu’à 4096^3 sur grille cartésienne).

  • Implantation d’algorithmes de traitement d’images sur GPU

    1. Portage sur GPU Nvidia (language CUDA) d’un algorithme d’Inpainting basé sur la transformée en cosinus discrète. Encadrement avec Yassir Moudden du stage de M2 d’Antoine Pedron dont on peut consulter le rapport de stage et ses transparents de soutenance de stage.
    2. Portage sur GPU Nvidia (language CUDA) d’un algorithme de transformée en ondelettes discrètes de type CDF (Cohen-Daubechies-Feauveau) par lifting scheme. Un facteur d’accélération de 25 a été constaté sur des images de grande taille 2048^2.
      Pour en savoir plus, voir la page de la journée Thème Emergent du GDR ASR du 4 décembre 2008 consacrée au calcul généraliste sur unités graphiques (JTE GPGPU).
      Voir les transparents de la présentation consacrée au port de l’algorithme d’Inpainting : JTE GPU 04/12/2008 - slides
  • Implantation de code de simulations numériques sur GPU pour l’astrophysique

  • Avec mes collègues F. Château et R. Teyssier nous avons porté sur GPU plusieurs schéma numérique de simulations des équations d’Euler : un code de volumes finis utilisant un solveur de Riemann de type Godunov et un autre code basé sur le schéma de Turganov et Tadmor. Les premiers résultats montrent que l’on peut accélérer les calculs d’un facteur variant entre 30 et 70 en fonction de la taille du domaine de simulations. Voir le proceeding de la conférence HPCTA2010: Proceedings HPCTA 2010

  • étude et développement en électronique numérique :

    conception de systèmes d’acquisition de données et de traitement numérique du signal pour des expériences de physique des hautes énergies et pour l’astrophysique.

    1. développements logiciels et matériels pour le système UTS (Unité de Traitement Scientifique) de l’expérience Eclairs (télescope spatial pour l’étude des sursauts gamma). Je développe avec S. Schanne du CEA/IRFU/SaP le logiciel embarqué sous RTEMS pour le trigger scientifique de cet instrument.
    2. études et développements en traitement numérique du signal sur FPGA pour le projet BAO-radio (étude de l’énergie noire par le spectre de puissance des oscillations acoustiques des baryons):
      • développement d’un opérateur matériel (VHDL) de transformée de Fourier 4096 points, capable d’absorber un flux de 500 méga-échantillons (8bits) par seconde; collaboration avec l’équipe de Dominique Breton du LAL à Orsay.
      • (en projet, avec Hervé Deschamps de l’Irfu/Sedi) étude et développement d’un corrélateur matériel capable de faire une transformée de Fourier 256-points toutes les 2 nano-secondes.
      • le système d’aquisition de données BAO Radio

Thèse de doctorat (dirigée par Alain Arnéodo) :

Analyse multifractale 2D et 3D à l’aide de la transformation en ondelettes : application en mammographie et en turbulence développée

Previous entries

  • no entries

Pierre Kestener

Research Engineer at CEA/IRFU